Art'pentez la ville au rythme canadien

Jusqu'au 29 août, les expositions investissent différents sites. Une proposition qui marche aux rythmes du Canada en cette année anniversaire du raid du 19 août 1942.

Dernière mise à jour : 26/07/2012 à 20:14

Pour sa 11e édition, Art’pentez la ville s’est recentré. Une évolution faite en douceur pour ce festival d’art qui, comme les saisons précédentes, permet à des artistes d’exposer tout l’été en divers lieux à Dieppe. Mais cette fois, l’objectif est d’intégrer les commémorations du raid du 19 août 1942 en proposant des œuvres en lien direct avec le Canada, prônant la paix et les relations internationales. « C’était difficile de trouver une vingtaine d’artistes prête à suivre la thématique imposée cette année, explique Stéphanie Fouache, animatrice culturelle à la mairie de Dieppe. Il y en a donc moins que l’an passé mais on en a trouvé cinq qui ont accepté avec enthousiasme de jouer le jeu ». Cette année encore, le cœur de l’exposition se situe à l’hôtel de ville où l’on peut retrouver, dans le cadre de l’exposition Point de départ, une œuvre de chaque plasticien en rapport spécifique avec le 70e anniversaire du débarquement. L’exposition propose également des vidéos et des documents sur les commémorations du raid.
Des styles différents
Des artistes aux styles différents ont répondu à l’appel comme William Bellanger qui expose ses dessins académiques dans les locaux d’Oxygène. A la Villa Perrotte, le sculpteur Michel Coulon s’interroge sur la paix et la guerre. Jean-Louis Moreels et Alain Auzou proposent leurs photos respectivement à l’Office de tourisme et au café Le Calvados. Enfin, c’est au 5 de la rue de l’Oranger que l’on peut trouver les graffs de Konu. Grande nouveauté : des espaces qui n’ont pas vocation à devenir des lieux culturels ont été investis. « C’est le cas de l’Office de tourisme et du café Le Calvados. En accueillant Konu, on va faire revivre la rue de l’Oranger de façon différente », explique la conseillère municipale Sabine Audigou, cheville ouvrière de la manifestation. Le reste est très classique : sur les galets, face à la rotonde, Nicole Bayle déploie son tricot ce vendredi et une rencontre avec William Bellanger sera organisée en août.
Point d’orgue le 22 juillet
Le point d’orgue de cette exposition plurielle sera les Rencontres d’art et de la création qui mettront la ville en action dimanche 22 juillet. Deux événements sont annoncés : la galerie d’art à ciel ouvert « Art’été » sur la place Nationale et « Artiz’été » dédié à l’artisanat et à la musique sur la place Sainte-Catherine. Dans le même temps, deux sculptures monumentales de l’artiste Geoff Troll seront dévoilées. De quoi faire dire à Sabine Audigou « qu’Art’pentez a trouvé sa place ». C’est bien là l’essentiel…
C. B.

À Feuilleter

Une Habitat Printemps 2014
Les archives

La newsletter

Inscrivez-vous et recevez les informations par email.